projet association musulman2france.fr

projet association musulman2france.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la lumière qui illumine le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
l'animateur
Apprendre sur l'islam
Apprendre sur l'islam
avatar

Masculin Nombre de messages : 539
Age : 36
situation : célibataire
Passe-temps et centres d'intérêt : la ilaha il a lah mohamed rassoula lah
Quelques infos pour me connaître : je suis un homme dynamique franch honnet et je suis un bon vivant jaime sorire je croies a la fideli
Date d'inscription : 19/09/2005


lislam:
0/0  (0/0)

MessageSujet: la lumière qui illumine le monde   Dim 23 Avr - 0:11

L'Islam: la lumière qui illumine le monde

Quiconque observe les civilisations d'aujourd'hui va constater un fait: la civilisation occidentale est nettement plus avancée que les autres dans les domaines des sciences, de la culture, de l'économie et même des arts.
Les cités les plus impressionnantes dans le monde sont occidentales.
Les nouvelles évolutions dans les sciences et les technologies trouvent souvent leurs origines à l'Occident.Certains autres peuples du monde envient les occidentaux, non seulement pour leur culture et leur civilisation, mais aussi pour leur philosophie et leur croyance.Cependant, s'ils étaient conscients des faits historiques, ils n'auraient pas été égarés si facilement.Si nous examinons l'histoire des deux derniers millénaires, l'image paraîtrait complètement différente: l'Islam a orchestré les plus grands développements culturels et scientifiques de l'histoire.A une époque où l'Occident était noyé dans l'obscurité, l'Islam fonda la civilisation la plus perfectionnée dans le monde. Il apporta la lumière à un monde ténébreux.Quatorze siècles auparavant, une nouvelle religion fut née dans la péninsule arabique. Cette religion enseigna la paix, la raison et la civilisation à la nation arabe qui était violente, barbare et ignorante. Plusieurs autres nations non arabes furent illuminées par cette nouvelle religion.La culture, la philosophie et les arts connurent un développement fantastique. Cette religion était l'Islam, la religion de Dieu envoyée comme guide à l'humanité…
Au 7ème siècle, l'Arabie était l'une des régions les plus troubles du monde.
Elle était habitée par plusieurs variétés de communautés tribales, chacune adorant différentes idoles.

Elles étaient prêtes à faire la guerre les unes aux autres, à verser du sang, et même à tuer leurs enfants pour leurs idoles.

Un sens pervers de moralité dominait: la haine prévalait sur l'amour, et la cruauté sur la compassion.

Mais miraculeusement, en quelques décennies, ce monde ténébreux et sanguinaire changea complètement grâce aux enseignements du Coran que Dieu envoya comme guide à l'humanité…
Dieu révéla le Coran au dernier Prophète Mohammad (paix et bénédiction sur lui).
La première révélation de Dieu vint au Prophète lorsqu'il était dans une grotte.
Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l'homme d'une adhérence. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume [le calame], a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas. (Coran, 96: 1-5)
Avec ce commandement, les Arabes, pris dans un cercle vicieux d'ignorance absolue, furent pour la première fois invités à lire et à réfléchir…
Ceci fut aussi le commencement du développement culturel le plus remarquable de l'histoire de l'humanité.La destruction des idoles

Le Prophète Mohammad commença à prêcher l'Islam à la Mecque, la plus grande cité de l'Arabie.

Les habitants de la Mecque étaient les gardiens de la Kaaba, construite par le Prophète Abraham pour l'adoration de Dieu. Mais cette adoration avait dégénéré au point d'avoir transformé la Kaaba en un temple d'idolâtrie païenne.

Les centaines d'idoles qui ornaient la Kaaba étaient les symboles de la religion pervertie des habitants locaux ainsi que leur principale source de revenu.

Ils faisaient des offrandes à ces idoles, dansaient et chantaient autour, espérant gagner leurs faveurs par ces rituels.

Mais en réalité, leur adoration de ces bouts de pierre et de bois qu'ils avaient eux-mêmes sculptés, était tout à fait irrationnelle.
Dieu dit dans le Coran:

Ô hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la: "Ceux que vous invoquez en dehors d'Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s'uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité sont [également] faibles!" (Coran, 22: 73)

L'élite de la Mecque tourna le dos à cette vérité, et nourrit une haine profonde pour le Prophète qui leur apporta la vérité. Ils conspirèrent d'abord pour le faire dévier de son chemin, puis l'intimider, pour finalement essayer même de le tuer.

Plusieurs musulmans qui suivirent le Prophète étaient devenus des victimes de raids nocturnes sur leurs maisons, et plusieurs d'entre eux furent martyrisés.

Puis, Dieu montra le chemin de salut aux musulmans. Treize ans après la première révélation, à un moment où les musulmans subissaient une violente oppression, les leaders de Yathrib, une ville au nord de la Mecque, invitèrent les musulmans chez eux. Puis le Prophète aussi émigra à cette ville.

Cette ville, nommée plus tard Médine, allait devenir la nouvelle capitale de l'Islam. Le Prophète signa un accord avec les juifs, les chrétiens et les arabes non musulmans, établissant ainsi un ordre dans lequel toutes les différentes communautés religieuses vivraient en paix les unes avec les autres.
Durant les cinq années suivantes, trois conflits armés eurent lieu entre les musulmans de Médine et les adorateurs d'idoles de la Mecque. Les païens de la Mecque attaquèrent avec l'intention de tuer les musulmans jusqu'au dernier, espérant ainsi éradiquer l'Islam de la surface du globe. Les musulmans, par contre, combattirent pour se défendre et défendre leur religion, comptant uniquement sur Dieu, et espérant gagner Son agrément…
Dans toutes ces guerres, les musulmans accordèrent une attention particulière à ne pas infliger de souffrances aux innocents. Ils ne firent jamais de tort à personne. Car Dieu l'interdit:

Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n'aime pas les transgresseurs! (Coran, 2: 190)

Selon la tradition arabe, chaque prisonnier de guerre devait être tué. Mais le Prophète, en suivant les commandements de Dieu dans la révélation, ordonna aux musulmans de bien les traiter et leur donner à manger de leur propre nourriture. La seule chose qui leur était demandée était pour les prisonniers lettrés d'enseigner aux musulmans illettrés.

Probablement pour la première fois depuis des milliers d'années, la compassion, la clémence et la civilisation étaient vues sur la terre arabe.

Au fur et à mesure que les années passaient, la justice de l'Islam et ses hautes valeurs morales se répandirent en vagues à travers l'Arabie. La droiture, l'intégrité et la détermination des musulmans impressionnèrent plusieurs tribus arabes et les menèrent à embrasser l'Islam.

L'armée de l'Islam, devenue imparable, marcha sur la Mecque en l'an 630.

Les païens de la Mecque, pour toute la cruauté qu'ils avaient infligée aux musulmans avaient peur du châtiment. Ils s'étaient donc enfuis, terrorisés par la vue de l'armée musulmane. La tradition arabe voulait que les hommes de l'armée vaincue soient soumis à l'épée, et les femmes et les enfants asservis. Les païens de la Mecque étaient certains que cela serait leur sort.

Mais les actions du Prophète ne reflétaient que la miséricorde infinie de Dieu. Il proclama qu'aucune vengeance ne serait prise, et que personne ne serait forcé à embrasser l'Islam.

Cet extraordinaire acte de pardon et de tolérance impressionna les historiens occidentaux:

Quand Mohammad conquit la Mecque, non seulement il ne se vengea pas, mais il embrassa les mêmes habitants de la Mecque qui l'avaient combattu durant trois ans et avaient essayé de l'annihiler. C'était très choquant aux gens de son environnement. Ainsi, dans les vraies fondations de base d'une religion, on trouve des épisodes de grande générosité, et souvent d'extraordinaires actes de bonté et de miséricorde.
Michael Sells, Haverford College, USA

Le Prophète n'était pas venu pour punir les gens de la Mecque, mais pour les délivrer de leurs fausses croyances. L'armée musulmane, après avoir pris la cité, se dirigea directement vers la Kaaba. Le Prophète entra dans les saints lieux et détruisit toutes les idoles une par une.

Avec elles, toute la cruauté, le barbarisme, les injustices et autres violences commises en leur nom furent également détruits.

Avec l'expansion des valeurs du Coran en Arabie, toutes les injustices, oppressions, et discordes du temps de l'ignorance disparurent. Un ordre basé sur le respect, l'amour, la compassion et la justice fut établi.

C'est pourquoi cette période serait appelée plus tard "l'ère bénie".

Tolérance, justice et compassion en Islam

L'Islam continua à monter après la mort du Prophète Mohammad. En quelques décennies seulement, il se répandit dans toute la Mésopotamie et en Afrique du Nord. A l'Est, il atteint des pays aussi lointains que l'Inde.

Les Arabes qui, quelques décennies auparavant étaient de simples bergers dans le désert, se transformèrent en souverains d'un immense empire grâce à la sagesse, la culture et la conscience qu'ils acquirent par l'Islam. En seulement une centaine d'année, leur empire s'étendit sur une superficie encore plus vaste que l'empire romain, à la différence que leur gouvernement était beaucoup plus fort.

Une grande variété de cultes religieux se trouvait au sein de cet empire, particulièrement le Judaïsme et le Christianisme. Les musulmans étaient très tolérants envers les différents groupes religieux dans les terres qu'ils conquirent. Personne ne fut contraint à changer sa religion et la foi de chacun était respectée. Les synagogues et les églises étaient protégées en un temps où la pratique de forcer les gens à changer leur religion était courante. La tolérance des musulmans était unique.

Un des exemples les plus remarquables de la tolérance islamique fut vu durant la conquête de Jérusalem en 638 par les armées de l'Islam, menées par le khalife Omar. Le patriarche de l'église de la Sainte Sépulture avait peur que les musulmans ne détruisent l'église. Omar y fit une visite amicale et lui dit qu'ils n'avaient rien à craindre. Quand le temps de sa prière était arrivé, Omar disposa du patriarche, quitta l'église, et fit ses prières à proximité.

Plus tard, la mosquée Al-Aqsa serait construite à l'endroit où Omar avait fait sa première prière à Jérusalem. Les musulmans donnèrent à Jérusalem une des meilleures œuvres d'art en architecture dans le monde. Le dôme du rocher fut construit sur le rocher duquel on croit que le Prophète Mohammad fit son voyage vers les cieux. Avec ses décorations uniques et son dôme orné de feuilles dorées, le dôme du rocher est une illustration du sens artistique et civilisationnel de l'Islam.

L'Europe était gouvernée à l'époque par le dogme et le barbarisme. L'église catholique opprimait les juifs et même les chrétiens appartenant aux autres églises. Les changements forcés de religion, tortures, et exécutions au nom de la religion étaient des pratiques courantes en Occident.Les musulmans, par contre, traitèrent toujours les gens du Livre, juifs et chrétiens, avec tolérance et compassion comme Dieu le leur commanda dans le Coran. L'église de St. John à Damas en Syrie en est un exemple. Les musulmans qui conquirent cette région commencèrent à accomplir leurs prières du vendredi dans cette église, mais elle appartenait toujours aux chrétiens qui y faisaient la messe le dimanche. Les membres des deux religions partageaient le même lieu de culte en paix.

Comme le nombre de musulmans augmentait dans la cité, les autorités musulmanes achetèrent l'église avec consentement de la communauté chrétienne. Ils bâtirent une mosquée à côté de l'église et les décorations de sa cour furent enrichies par les motifs islamiques. Des exemples impressionnants de l'art islamique furent construits sur les colonnes héritées de Byzance. La tolérance des musulmans envers les juifs et les chrétiens continua à travers l'histoire de l'Islam; les juifs ayant fuit la tyrannie de l'inquisition en Espagne trouvèrent refuge et tolérance dans les terres ottomanes.La source de la tolérance islamique envers les juifs et les chrétiens est la moralité du Coran. Dieu a commandé aux musulmans de bien traiter les gens du Livre:

Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d'entre eux qui sont injustes. Et dites: "Nous croyons en ce qu'on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même, et c'est à Lui que nous nous soumettons." (Coran, 29: 46)
L'Islam: la source des sciences modernes
Les sociétés préislamiques arabes et moyen-orientales ne se souciaient pas des questions sur l'univers, sur comment la nature est venue à l'existence, ou comment elle fonctionne. Elles apprirent à méditer sur ces points et à en chercher les réponses dans le Coran. Dans les versets coraniques, Dieu invite l'humanité à explorer comment les cieux et la terre furent créés. Cet état d'esprit poussa la science vers l'avant dans la civilisation islamique. Ce développement scientifique était unique en son genre dans l'histoire de l'humanité.
Bagdad était devenu la capitale aussi bien scientifique qu'administrative de l'empire islamique.
Les scientifiques, les philosophes, et les chercheurs se ruèrent vers cette ville des quatre coins du monde et se rencontrèrent dans la fameuse Maison de la Sagesse dans le but de lever le voile sur les mystères de l'univers créé par Dieu.
Cette conscience des scientifiques musulmans qui provenait en fait du Coran donna naissance aux plus grands développements scientifiques que l'humanité ait jamais connus jusque-là. Une autre qualité enseignée aux musulmans par le Coran est l'ouverture d'esprit, qui leur permit de se pencher sur la connaissance scientifique des autres nations sans préjugé.
Les travaux des scientifiques musulmans contenaient une quantité considérable de recherches, d'observations, d'expériences et de calculs.

Le système décimal utilisé aujourd'hui dans le monde entier fut développé par les mathématiciens musulmans.
Les scientifiques musulmans attachaient également une grande importance aux observations astronomiques. L'astronomie moderne se développa par la suite à base de leurs systèmes.
Ils calculèrent l'orbite de la Lune autour de la Terre et en dérivèrent des formules mathématiques.
(Coran, 14: 1)



Par: Harun Yahya

_________________
La hawla wa la quwwata illa biLLAH
http://www.secours-islamique.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
la lumière qui illumine le monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Recherche SWATCH poudre de lumière "NAKED HONEY"
» Institut du Monde Arabe
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
projet association musulman2france.fr :: (¯`·..-> ~*~~*~~*~~*La térre de lislam ~*~~*~~*~~* :: (¯`·..-> le coran et la science<-..·´¯)-
Sauter vers: