projet association musulman2france.fr

projet association musulman2france.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 on fait tous la prière!mais comment?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DARDY
le coran et la science
 le coran et la science


Féminin Nombre de messages : 186
Quelques infos pour me connaître : étudiante souhaitant le meilleur pour sa religion et son pays
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: on fait tous la prière!mais comment?   Dim 12 Mar - 13:49


Le Prophète dit : « Le bon musulman est celui qui a l’heure de la prière prescrite fait ses ablutions (le wudhou’), adopte l’attitude du khuchou’ (humilité) et se prosterne correctement. Ceci permettra d’effacer tous ses pêchés s’ils ne font partie des grands pêchés. » Hadith rapporté par Muslim, 1/206, no.7/4/2.

La récompense est attribuée en fonction du khuchou’ comme le Prophète le mentionnait : « L’esclave de Dieu peut prier et en fin de compte seulement un dixième, un cinquième, un tiers ou encore la moitié de sa prière sera acceptée . » Hadith rapporté par Imam Ahmad, Sahih al-Jami’, 1626.

La prière qui est acceptée peut être constituer de moments seulement sur lesquels le croyant s’est correctement concentré. D’ailleurs il a été rapporté par Ibn Abbas : « On n’acceptera de vos prières seulement les moments où vous vous êtes concentré. » Les pêchés vous seront pardonnés si vous faîtes la prière correctement. Comme le dit le Prophète : « Quand un serviteur se met à prier, tous ses pêchés sont posés au niveau de sa tête et des ses épaules. A chaque fois qu’il se baisse pour se prosterner il y a des pêchés qui tombent et dont il se défait. » Hadith rapporté par al-Bayaqui dans al-Sunan al-Kubra, 3/10 ; mais aussi dans Sahih al-Jami’.

Al-Manawi dit : « En fait ce hadith signifie qu’à chaque fois qu’un pilier est accompli par le croyant, il se défait d’une partie de ses pêchés et à la fin de sa prière tous ses pêchés sont effacés. Mais ceci est vrai seulement quand la prière est bien effectuée. Et il faut bien entendre à travers les mots se mettre debout en face de la qiblah et serviteur, se tenir face au Seigneur des Seigneurs (Allah) dans une position d’humble serviteur. »

Celui qui prie avec le khuchou’ se sentira léger quand il aura fini sa prière comme si un poids avait été ôté de ses épaules. Il se sentira à l’aise et rafraîchi si bien qu’il n’aura pas envie de finir de prier car prier est source de joie et de réconfort dans ce bas-monde.

Il aura l’impression de se trouver dans une prison étouffante jusqu’au moment où il se mettra à prier de nouveau. Il éprouvera du bien-être dans sa prière au lieu de vouloir seulement la faire et en finir. Ceux qui adorent prier diront qu’ils trouvent du réconfort dans la prière tout comme leur Prophète .

Le Prophète dit : « Ma joie vient de ma prière. » En éprouvant de la joie dans la prière comment pourrait-on en éprouver ailleurs ? Al-Wabil al-Sayib, p.37.

S’efforcer de faire des dou’as aux moments appropriés et en particulier durant le soujoud

Il n’y a pas de doute que parler à Allah , se tenir humble devant Lui, Lui demander des faveurs et rechercher sincèrement Son aide permet de renforcer les liens du serviteur avec son Créateur et de cette manière peut renforcer son khouchou’. Les dou’as sont des actes d’adoration. Et nous devons en faire. D’ailleurs Allah nous dit : « [...] Vous L’invoquez humblement et en secret [...] » [ Sourate les Bestiaux (Al-An’am) - Sourate 6, verset 63 ]

Le Prophète nous dit : « Celui qui n’invoque pas Allah encourrera la colère d’Allah. » Hadith sahih rapporté par al-Tirmidhi. Cf. Kitaab al-Da’wat, 1/426 ; ce hadith est aussi classé comme hasan dans Sahih al-Tirmidhi, 2686.

Il a été aussi rapporté que le Prophète faisait des du’as à des moments précis dans la prière, à savoir dans le soujoud, entre les deux moments où il se prosterne et après le Tachahoud. Le meilleur moment est celui de la prosternation (le soujoud) car le Prophète nous dit : « Le moment où le serviteur est le plus proche de son Créateur est le moment où il se prosterne. Alors augmentez vos du’as à ce moment-là. » Hadith rapporté par Muslim, Kitab al-Salah, Bab ma yaqulou fil ruqou’ wal-soujoud. No. 215.

Et il ajouta : « En ce qui concerne le soujoud, efforcez-vous de faire vos du’as à ce moment-là car elles sont plus susceptibles d’avoir une réponse. » Hadith rapporté par Muslim, Kitab al-Salah, Bab al-Nahy ‘an qiran fil-rukou’ wal-soujoud, no.207.

Une des dou’as que le Prophète récitait était : O Allah, pardonne-moi mes pêchés, des plus petits aux plus grands, le premier et le dernier, celui qui est évident à celui qui ne l’est pas . [ Cliquez sur les invocations pour les écouter ] « ALLAHOUMA AGHFIR LI DHANBI DIQUAHOU WA JILAHOU WA AWALAHOU WA AKHIRAHOU WA ‘ALA NI YATAHOU WA SIRRAHOU » [ cliquez ici pour télécharger ] Hadith rapporté par Muslim, Kitab al-Salah, Bab ma yaqulou fil-rukou’ wal-soujoud, no.216.

Il avait aussi l’habitude de dire : O Allah pardonne moi aussi bien ce que j’ai fait en cachette qu’ouvertement « ALLAHOUMA GHFIR LI MA ASSRARTOU WA MA A’LANTU » [ cliquez ici pour télécharger ] Hadith rapporté par al-Nisa’i, al-Mujtaba, 2/569 ; Sahih al-Jami’, 1067.



Ce que le Prophète avait pour habitude de réciter après le tachahud est ce que nous avons appris du hadith :

« Quand le musulman finit le tachahud, il faut qu’il cherche refuge auprès d’Allah contre 4 éléments dont la punition de l’Enfer, la punition de la tombe, contre les épreuves (la fitnah) de la vie et de la mort et contre Satan et le Dajjal - Antéchrist -. Il avait l’habitude de dire : O Allah je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j’ai fait le mal que je n’ai pas fait . "ALLAHOMA INNI A’OUDO BIKA MIN CHARRI MA ‘AMILTOU WA MIN CHARRI MA LAM A’MAL" [ cliquez ici pour télécharger ]

"O Allah, fait que mon jugement dernier ne soit pas rude" « ALLAHOMA HASIBNI HISSABAN YASIRA » [ cliquez ici pour télécharger ]

Il apprit à Abu Bakr al-Sidiq (Que Dieu le bénisse) de dire : "O Allah Je me suis trompé tant de fois et personne ne peut pardonner les pêchés si ce n’est Toi. Accorde-moi Ta miséricorde et Aie pitié de moi" - "ALLAHOUMA INNI DHALAMTOU NAFSI KATHIRAN WA LA YAGHFIROU AD-DHUNOUBA ILLA ANTA FAGHFIR LI MAGHFIRATAN MIN ‘INDIKA WARR-HAMNI INNAKA ANTA AL GHAFOUR AR-RAHIM." [ cliquez ici pour télécharger ]

Il entendit un homme dire dans son tachahoud : "O Allah, Je te demande, o Allah, l’Unique, seigneur de l’Univers, qui n’engendre pas et n’est engendré par personne, et il n’y a personne qui s’apparente à Lui, personne comme Lui qui puisse me pardonner mes pêchés, car Tu es le Misércordieux, le Tout-Miséricordieux." « ALLAHOMA INNI ASS - ALOUKA YA ALLAH AL AHAD AS SAMAD ALLADHI LAM YALID WA LAM YOULAD WA LAM YAKOUN LAHOU KUFUWAN AHAD AN TAGHFIRALI DHUNOUBI INNAKA ANTAL GHAFOUR AR- RAHIM » [ cliquez ici pour télécharger ]

Le prophète dit à ses compagnon à propos de cet homme : « Il a été pardonné, il a été pardonné » Il entendit quelqu’un d’autre dire : "O Allah, je Te demande , car toute louange est pour toi, il n’a de divinité que toi, toi seul, avec aucun partenaire, ni associé, le Créateur des cieux et de la terre, celui qui possède la Gloire et l’Honneur, O l’Eternel, l’Omnipotent, je te demande une place au Paradis et je cherche refuge auprès de Toi contre l’Enfer " «ALLAHOUMA INNI AS-ALOKA BI ANNA LAKA-L-HAMD, LA ILAHA ILLA ANTA WAHDAKA LA CHARIKA LAKA YA HAYOU YA QAYOUM INNI AS ALOUKA AL JANNAH WA A’OUDHOU BIKA MIN AN- NAR» [ cliquez ici pour télécharger ]

Le Prophète demanda à ses compagnons par quel nom cet homme a appelé Allah . Ils lui répondirent : « Allah et Son Messager sont les seuls qui savent le mieux. » Il leur dit : « Par celui détient mon esprit, il donna à Allah le meilleur de ses noms (ismou al-a’zham) par lequel Il répond et quand Il est sollicité par ce nom, Il donne. »

Ce qu’il disait en dernier entre le tachahud et le taslim était : "O Allah, pardonne-moi ce que j’ai fait dans le passé et ce que je ferai dans le futur, ce que j’ai dissimulé et ce que j’ai fait ouvertement et les choses dont j’ai fait des excès, et ce que Tu sais en plus à mon sujet. Tu es Celui qui met à jour et Celui qui retarde, il n’y pas d’autre divinité que Toi" « ALLAHOUMA GHFIR LI MA QADAMTOU WA MA AKHARTOU WA MA ASRARTU WA MA A’LANTU WA MA ASRAFTU WA MA ANTA A’LAMOU BIHI MINNI ANTA L-MOUQADIMO WA ANTA AL MOU’AKHIRO LA ILLAHA ILLA ANTA » [ cliquez ici pour télécharger ]

Ces du’as ainsi que leurs isnads sont disponibles dans Sifat al-Salah de ‘Alama al’Albani, p.163, 11ème édition.

Se rappeler de ces du’as par exemple est une solution quand on se retrouve derrière l’imam et que l’on reste silencieux alors qu’on a terminé le tachahud. On ne sait pas ce qu’il faut dire.

Adkar à réciter après la prière

Ces invocations permettent de renforcer le khuchou’ dans le coeur et augmente les bénédictions et les bénéfices que l’on retire de sa prière . Il n’y a pas de doute au fait que les meilleures façons de préserver et de protéger une bonne action et de la faire suivre par une autre action. Alors celui qui pense aux invocations à dire à la fin de sa prière , se rendra compte que toutes les invocations commencent par la recherche du pardon trois fois, comme si le croyant cherchait de pallier à toutes ses insuffisances aussi bien dans sa prière que dans le khuchou’ auprès de son Seigneur. Il faut également tenir compte des prières surrégatoires (le nafil) car ces dernières permettent aussi de pallier aux manques dans les prières obligatoires appelées fard, ainsi que toutes insuffisances dans le khuchou’.

Les visites chez soi

Il faut déplacer tout ce qui pourrait distraire le croyant . Anas (que Dieu le bénisse ) a dit : « Aicha avait un rideau décoré, coloré avec lequel elle recouvrait une partie de sa maison. Le prophète lui dit : enlève-le de ma vue, car les décorations qu’il y a dessus me distraient de ma prière. » Hadith rapporté par al-Bukhari, Fath al-Bahri, 10/391.

Al-Qasim rapporta que Aicha (Qu’Allah la bénisse ) possédait un bout de tissu avec des décorations qu’elle utilisait pour couvrir un coin ( en guise de chambre ou comme pièce d’approvisionnement). Le prophète priait face à ce bout de tissu. Alors il dit : ‘Enlève-le de ma vue, car ses décorations ne font que de me distraire quand je prie.’ Alors elle le prit en en fit des oreillers. » Hadith rapporté par Muslim dans ses Sahih, 3/1668.

Une autre indication se rapportant à ce fait est bien représenté par le Prophète quand il entra la Ka’ba pour y prier, il y vit deux cornes de bélier. Quand il finit de prier il dit à Othmane al-Hajabi : "J’ai oublié de te dire qu’il faut couvrir ces cornes car il ne devrait rine y avoir qui puisse distraire le croyant" Hadith rapporté par Abu Dawoud, 2030, Sahih al-Jami’, 2504.

Cette situation inclut également éviter de prier dans des endroits où les gens passent souvent, où il y a beaucoup de bruit et où on y entend des gens parler, il faut également éviter des lieux où on y discute, où on y tient des débats, où il y a des distractions visuelles.

On doit éviter de prier dans des lieux qui sont très chauds ou très froids si possible. Le Prophète nous demanda de faire la prière du Dohr un peu plus tard en été jusque ce que le moment le plus chaud de la journée soit passé. Ibn al-Quayim a dit : « prier quand il fait très chaud empêche de faire un khuchou’ correct et de se concentrer. Alors le croyant n’a pas envie d’accomplir son acte d’adoration convenablement. Ainsi il vaut mieux retarder le moment de la prière jusqu'à ce qu’il fasse un peu moins chaud afin de faire une prière correcte avec une bonne présence d’esprit. » Al-Wabil al-Sayib, Dar al-Bayyan, p.22.

Il ne faut pas prier avec un vêtement qui a des décorations, avec des motifs voyants qui sont susceptibles de dissiper l’attention du croyant .

Aicha a dit : "Le Prophète se leva pour prier avec une chemise à carreaux, et il y jeta un coup d’oeil. Quand il finit sa prière, il dit :’Emmène cette chemise à Abu Jaham ibn Hudayfah et apporte-moi une anbajani (un vêtement avec aucun motif ni carreau) car ceci m’a distrait dans ma prière". Selon une commentaire il est dit : "Il avait une chemise à carreaux qui le distrayait quand il priait" - Hadiths dans Sahih Muslim, no.556 ; partie 3/391. Il vaut mieux prier dans des vêtements qui ne contiennent pas de motif dessus et il faut tout particulièrement éviter de porter des habits avec des images animées, comme il y en a beaucoup sur le marché de nos jours.



Il ne faut pas prier dans les endroits où on prépare à manger.

Le Messager d’Allah dit : « Ne prier pas dans un endroit où on prépare à manger » Hadith rapporté par Muslim, no.560.



Si on a préparé à manger ou si on nous propose de la nourriture, la personne doit d’abord manger car il lui sera difficile de se concentrer correctement et faire le khuchou’ au moment de se lever pour prier alors qu’il a envie de manger.

Il ne doit pas se précipiter pour terminer de manger car le Prophète dit :

« Quand le dîner est servi et que l’heure de prière est arrivée, il faut d’abord manger avant de prier la salat du maghrab et il ne faut pas
s'empresser de finir de manger. » Hadith sahih rapporté par al-Bukhari dans Kitab al-Adhan, Baba idha hadara al-ta’ama wa uqimat al-salah, Muslim, no.557-559.
à suivre.....................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DARDY
le coran et la science
 le coran et la science


Féminin Nombre de messages : 186
Quelques infos pour me connaître : étudiante souhaitant le meilleur pour sa religion et son pays
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: on fait tous la prière!mais comment?   Dim 12 Mar - 13:57

DARDY a écrit:

Le Prophète dit : « Le bon musulman est celui qui a l’heure de la prière prescrite fait ses ablutions (le wudhou’), adopte l’attitude du khuchou’ (humilité) et se prosterne correctement. Ceci permettra d’effacer tous ses pêchés s’ils ne font partie des grands pêchés. » Hadith rapporté par Muslim, 1/206, no.7/4/2.

La récompense est attribuée en fonction du khuchou’ comme le Prophète le mentionnait : « L’esclave de Dieu peut prier et en fin de compte seulement un dixième, un cinquième, un tiers ou encore la moitié de sa prière sera acceptée . » Hadith rapporté par Imam Ahmad, Sahih al-Jami’, 1626.

La prière qui est acceptée peut être constituer de moments seulement sur lesquels le croyant s’est correctement concentré. D’ailleurs il a été rapporté par Ibn Abbas : « On n’acceptera de vos prières seulement les moments où vous vous êtes concentré. » Les pêchés vous seront pardonnés si vous faîtes la prière correctement. Comme le dit le Prophète : « Quand un serviteur se met à prier, tous ses pêchés sont posés au niveau de sa tête et des ses épaules. A chaque fois qu’il se baisse pour se prosterner il y a des pêchés qui tombent et dont il se défait. » Hadith rapporté par al-Bayaqui dans al-Sunan al-Kubra, 3/10 ; mais aussi dans Sahih al-Jami’.

Al-Manawi dit : « En fait ce hadith signifie qu’à chaque fois qu’un pilier est accompli par le croyant, il se défait d’une partie de ses pêchés et à la fin de sa prière tous ses pêchés sont effacés. Mais ceci est vrai seulement quand la prière est bien effectuée. Et il faut bien entendre à travers les mots se mettre debout en face de la qiblah et serviteur, se tenir face au Seigneur des Seigneurs (Allah) dans une position d’humble serviteur. »

Celui qui prie avec le khuchou’ se sentira léger quand il aura fini sa prière comme si un poids avait été ôté de ses épaules. Il se sentira à l’aise et rafraîchi si bien qu’il n’aura pas envie de finir de prier car prier est source de joie et de réconfort dans ce bas-monde.

Il aura l’impression de se trouver dans une prison étouffante jusqu’au moment où il se mettra à prier de nouveau. Il éprouvera du bien-être dans sa prière au lieu de vouloir seulement la faire et en finir. Ceux qui adorent prier diront qu’ils trouvent du réconfort dans la prière tout comme leur Prophète .

Le Prophète dit : « Ma joie vient de ma prière. » En éprouvant de la joie dans la prière comment pourrait-on en éprouver ailleurs ? Al-Wabil al-Sayib, p.37.

S’efforcer de faire des dou’as aux moments appropriés et en particulier durant le soujoud

Il n’y a pas de doute que parler à Allah , se tenir humble devant Lui, Lui demander des faveurs et rechercher sincèrement Son aide permet de renforcer les liens du serviteur avec son Créateur et de cette manière peut renforcer son khouchou’. Les dou’as sont des actes d’adoration. Et nous devons en faire. D’ailleurs Allah nous dit : « [...] Vous L’invoquez humblement et en secret [...] » [ Sourate les Bestiaux (Al-An’am) - Sourate 6, verset 63 ]

Le Prophète nous dit : « Celui qui n’invoque pas Allah encourrera la colère d’Allah. » Hadith sahih rapporté par al-Tirmidhi. Cf. Kitaab al-Da’wat, 1/426 ; ce hadith est aussi classé comme hasan dans Sahih al-Tirmidhi, 2686.

Il a été aussi rapporté que le Prophète faisait des du’as à des moments précis dans la prière, à savoir dans le soujoud, entre les deux moments où il se prosterne et après le Tachahoud. Le meilleur moment est celui de la prosternation (le soujoud) car le Prophète nous dit : « Le moment où le serviteur est le plus proche de son Créateur est le moment où il se prosterne. Alors augmentez vos du’as à ce moment-là. » Hadith rapporté par Muslim, Kitab al-Salah, Bab ma yaqulou fil ruqou’ wal-soujoud. No. 215.

Et il ajouta : « En ce qui concerne le soujoud, efforcez-vous de faire vos du’as à ce moment-là car elles sont plus susceptibles d’avoir une réponse. » Hadith rapporté par Muslim, Kitab al-Salah, Bab al-Nahy ‘an qiran fil-rukou’ wal-soujoud, no.207.

Une des dou’as que le Prophète récitait était : O Allah, pardonne-moi mes pêchés, des plus petits aux plus grands, le premier et le dernier, celui qui est évident à celui qui ne l’est pas . [ Cliquez sur les invocations pour les écouter ] « ALLAHOUMA AGHFIR LI DHANBI DIQUAHOU WA JILAHOU WA AWALAHOU WA AKHIRAHOU WA ‘ALA NI YATAHOU WA SIRRAHOU » [ cliquez ici pour télécharger ] Hadith rapporté par Muslim, Kitab al-Salah, Bab ma yaqulou fil-rukou’ wal-soujoud, no.216.

Il avait aussi l’habitude de dire : O Allah pardonne moi aussi bien ce que j’ai fait en cachette qu’ouvertement « ALLAHOUMA GHFIR LI MA ASSRARTOU WA MA A’LANTU » [ cliquez ici pour télécharger ] Hadith rapporté par al-Nisa’i, al-Mujtaba, 2/569 ; Sahih al-Jami’, 1067.



Ce que le Prophète avait pour habitude de réciter après le tachahud est ce que nous avons appris du hadith :

« Quand le musulman finit le tachahud, il faut qu’il cherche refuge auprès d’Allah contre 4 éléments dont la punition de l’Enfer, la punition de la tombe, contre les épreuves (la fitnah) de la vie et de la mort et contre Satan et le Dajjal - Antéchrist -. Il avait l’habitude de dire : O Allah je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j’ai fait le mal que je n’ai pas fait . "ALLAHOMA INNI A’OUDO BIKA MIN CHARRI MA ‘AMILTOU WA MIN CHARRI MA LAM A’MAL" [ cliquez ici pour télécharger ]

"O Allah, fait que mon jugement dernier ne soit pas rude" « ALLAHOMA HASIBNI HISSABAN YASIRA » [ cliquez ici pour télécharger ]

Il apprit à Abu Bakr al-Sidiq (Que Dieu le bénisse) de dire : "O Allah Je me suis trompé tant de fois et personne ne peut pardonner les pêchés si ce n’est Toi. Accorde-moi Ta miséricorde et Aie pitié de moi" - "ALLAHOUMA INNI DHALAMTOU NAFSI KATHIRAN WA LA YAGHFIROU AD-DHUNOUBA ILLA ANTA FAGHFIR LI MAGHFIRATAN MIN ‘INDIKA WARR-HAMNI INNAKA ANTA AL GHAFOUR AR-RAHIM." [ cliquez ici pour télécharger ]

Il entendit un homme dire dans son tachahoud : "O Allah, Je te demande, o Allah, l’Unique, seigneur de l’Univers, qui n’engendre pas et n’est engendré par personne, et il n’y a personne qui s’apparente à Lui, personne comme Lui qui puisse me pardonner mes pêchés, car Tu es le Misércordieux, le Tout-Miséricordieux." « ALLAHOMA INNI ASS - ALOUKA YA ALLAH AL AHAD AS SAMAD ALLADHI LAM YALID WA LAM YOULAD WA LAM YAKOUN LAHOU KUFUWAN AHAD AN TAGHFIRALI DHUNOUBI INNAKA ANTAL GHAFOUR AR- RAHIM » [ cliquez ici pour télécharger ]

Le prophète dit à ses compagnon à propos de cet homme : « Il a été pardonné, il a été pardonné » Il entendit quelqu’un d’autre dire : "O Allah, je Te demande , car toute louange est pour toi, il n’a de divinité que toi, toi seul, avec aucun partenaire, ni associé, le Créateur des cieux et de la terre, celui qui possède la Gloire et l’Honneur, O l’Eternel, l’Omnipotent, je te demande une place au Paradis et je cherche refuge auprès de Toi contre l’Enfer " «ALLAHOUMA INNI AS-ALOKA BI ANNA LAKA-L-HAMD, LA ILAHA ILLA ANTA WAHDAKA LA CHARIKA LAKA YA HAYOU YA QAYOUM INNI AS ALOUKA AL JANNAH WA A’OUDHOU BIKA MIN AN- NAR» [ cliquez ici pour télécharger ]

Le Prophète demanda à ses compagnons par quel nom cet homme a appelé Allah . Ils lui répondirent : « Allah et Son Messager sont les seuls qui savent le mieux. » Il leur dit : « Par celui détient mon esprit, il donna à Allah le meilleur de ses noms (ismou al-a’zham) par lequel Il répond et quand Il est sollicité par ce nom, Il donne. »

Ce qu’il disait en dernier entre le tachahud et le taslim était : "O Allah, pardonne-moi ce que j’ai fait dans le passé et ce que je ferai dans le futur, ce que j’ai dissimulé et ce que j’ai fait ouvertement et les choses dont j’ai fait des excès, et ce que Tu sais en plus à mon sujet. Tu es Celui qui met à jour et Celui qui retarde, il n’y pas d’autre divinité que Toi" « ALLAHOUMA GHFIR LI MA QADAMTOU WA MA AKHARTOU WA MA ASRARTU WA MA A’LANTU WA MA ASRAFTU WA MA ANTA A’LAMOU BIHI MINNI ANTA L-MOUQADIMO WA ANTA AL MOU’AKHIRO LA ILLAHA ILLA ANTA » [ cliquez ici pour télécharger ]

Ces du’as ainsi que leurs isnads sont disponibles dans Sifat al-Salah de ‘Alama al’Albani, p.163, 11ème édition.

Se rappeler de ces du’as par exemple est une solution quand on se retrouve derrière l’imam et que l’on reste silencieux alors qu’on a terminé le tachahud. On ne sait pas ce qu’il faut dire.

Adkar à réciter après la prière

Ces invocations permettent de renforcer le khuchou’ dans le coeur et augmente les bénédictions et les bénéfices que l’on retire de sa prière . Il n’y a pas de doute au fait que les meilleures façons de préserver et de protéger une bonne action et de la faire suivre par une autre action. Alors celui qui pense aux invocations à dire à la fin de sa prière , se rendra compte que toutes les invocations commencent par la recherche du pardon trois fois, comme si le croyant cherchait de pallier à toutes ses insuffisances aussi bien dans sa prière que dans le khuchou’ auprès de son Seigneur. Il faut également tenir compte des prières surrégatoires (le nafil) car ces dernières permettent aussi de pallier aux manques dans les prières obligatoires appelées fard, ainsi que toutes insuffisances dans le khuchou’.

Les visites chez soi

Il faut déplacer tout ce qui pourrait distraire le croyant . Anas (que Dieu le bénisse ) a dit : « Aicha avait un rideau décoré, coloré avec lequel elle recouvrait une partie de sa maison. Le prophète lui dit : enlève-le de ma vue, car les décorations qu’il y a dessus me distraient de ma prière. » Hadith rapporté par al-Bukhari, Fath al-Bahri, 10/391.

Al-Qasim rapporta que Aicha (Qu’Allah la bénisse ) possédait un bout de tissu avec des décorations qu’elle utilisait pour couvrir un coin ( en guise de chambre ou comme pièce d’approvisionnement). Le prophète priait face à ce bout de tissu. Alors il dit : ‘Enlève-le de ma vue, car ses décorations ne font que de me distraire quand je prie.’ Alors elle le prit en en fit des oreillers. » Hadith rapporté par Muslim dans ses Sahih, 3/1668.

Une autre indication se rapportant à ce fait est bien représenté par le Prophète quand il entra la Ka’ba pour y prier, il y vit deux cornes de bélier. Quand il finit de prier il dit à Othmane al-Hajabi : "J’ai oublié de te dire qu’il faut couvrir ces cornes car il ne devrait rine y avoir qui puisse distraire le croyant" Hadith rapporté par Abu Dawoud, 2030, Sahih al-Jami’, 2504.

Cette situation inclut également éviter de prier dans des endroits où les gens passent souvent, où il y a beaucoup de bruit et où on y entend des gens parler, il faut également éviter des lieux où on y discute, où on y tient des débats, où il y a des distractions visuelles.

On doit éviter de prier dans des lieux qui sont très chauds ou très froids si possible. Le Prophète nous demanda de faire la prière du Dohr un peu plus tard en été jusque ce que le moment le plus chaud de la journée soit passé. Ibn al-Quayim a dit : « prier quand il fait très chaud empêche de faire un khuchou’ correct et de se concentrer. Alors le croyant n’a pas envie d’accomplir son acte d’adoration convenablement. Ainsi il vaut mieux retarder le moment de la prière jusqu'à ce qu’il fasse un peu moins chaud afin de faire une prière correcte avec une bonne présence d’esprit. » Al-Wabil al-Sayib, Dar al-Bayyan, p.22.

Il ne faut pas prier avec un vêtement qui a des décorations, avec des motifs voyants qui sont susceptibles de dissiper l’attention du croyant .

Aicha a dit : "Le Prophète se leva pour prier avec une chemise à carreaux, et il y jeta un coup d’oeil. Quand il finit sa prière, il dit :’Emmène cette chemise à Abu Jaham ibn Hudayfah et apporte-moi une anbajani (un vêtement avec aucun motif ni carreau) car ceci m’a distrait dans ma prière". Selon une commentaire il est dit : "Il avait une chemise à carreaux qui le distrayait quand il priait" - Hadiths dans Sahih Muslim, no.556 ; partie 3/391. Il vaut mieux prier dans des vêtements qui ne contiennent pas de motif dessus et il faut tout particulièrement éviter de porter des habits avec des images animées, comme il y en a beaucoup sur le marché de nos jours.



Il ne faut pas prier dans les endroits où on prépare à manger.

Le Messager d’Allah dit : « Ne prier pas dans un endroit où on prépare à manger » Hadith rapporté par Muslim, no.560.



Si on a préparé à manger ou si on nous propose de la nourriture, la personne doit d’abord manger car il lui sera difficile de se concentrer correctement et faire le khuchou’ au moment de se lever pour prier alors qu’il a envie de manger.

Il ne doit pas se précipiter pour terminer de manger car le Prophète dit :

« Quand le dîner est servi et que l’heure de prière est arrivée, il faut d’abord manger avant de prier la salat du maghrab et il ne faut pas
s'empresser de finir de manger. » Hadith sahih rapporté par al-Bukhari dans Kitab al-Adhan, Baba idha hadara al-ta’ama wa uqimat al-salah, Muslim, no.557-559.
à suivre.....................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouslima
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: fait tous la prière!mais comment?   Dim 12 Mar - 17:37

MACHAALLAH salam walikoum ma soeur macha'ALLAH qu' ALLAH te protege et guide tte les ... EN CE JOUR SAINT ET GLORIEU KALLAH GIDE TON CEUR é celui 2 TOU LES CROYA ... ... ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DARDY
le coran et la science
 le coran et la science


Féminin Nombre de messages : 186
Quelques infos pour me connaître : étudiante souhaitant le meilleur pour sa religion et son pays
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: on fait tous la prière!mais comment?   Lun 13 Mar - 0:05

merci ma soeur, en fait as tu lu la 2éme partie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: on fait tous la prière!mais comment?   Aujourd'hui à 5:14

Revenir en haut Aller en bas
 
on fait tous la prière!mais comment?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment leur expliquer qu'un bebe va arriver (cherche livre)
» Les dents poussent, oui mais comment?
» Sport oui mais comment faire ??
» Comment ont-ils fait pour en arriver là
» Frigo qui fait de l'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
projet association musulman2france.fr :: (¯`·..-> ~*~~*~~*~~*La térre de lislam ~*~~*~~*~~* :: (¯`·..-> La prière musulmane... <-..·´¯) :: la priére-
Sauter vers: