projet association musulman2france.fr

projet association musulman2france.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La patience dans les épreuves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
l'animateur
Apprendre sur l'islam
Apprendre sur l'islam
avatar

Masculin Nombre de messages : 539
Age : 36
situation : célibataire
Passe-temps et centres d'intérêt : la ilaha il a lah mohamed rassoula lah
Quelques infos pour me connaître : je suis un homme dynamique franch honnet et je suis un bon vivant jaime sorire je croies a la fideli
Date d'inscription : 19/09/2005


lislam:
0/0  (0/0)

MessageSujet: La patience dans les épreuves   Dim 29 Jan - 13:43

Salam Alykoum Rahmatoullahi wa Barakatouhou"Quels sont les hommes les plus éprouvés ? Et il a répondu : "Les Prophètes puis les hommes exemplaires et ainsi de suite... Les hommes sont éprouvés en fonction de l'ampleur de leur Foi. Ainsi, celui qui a une Foi ferme aura des épreuves plus dures, et celui qui a une foi faible aura des épreuves plus légères. Et l'homme subit un grand nombre d'épreuves, Jusqu'à ce qu'il parcoure la terre sans avoir de fautes" [ Rapporté par Ibn Hibbân ]
La patience dans les épreuves est le plus beau cadeau qu'Allah puisse nous donner .. car la patience et la persévérance amène a la sagesse et a la réflexion pour acquérir plus de connaissance ... Ceux qui sont croyants auront sans doute plus d'épreuves que d'autres, mais leur foi en Allah seront un outils pour affronter vents et marées .. pour permettre inchallah a une purification des péchés .. Tandis que ceux qui ne cherchent pas la protection du Créateur, leur actions, leurs douleurs dans les épreuves seront vaines
Bonne Lecture :-)


La Patience, une Lumière

Devant les crises qui pèsent de tout leur poids et face à l'accumulation des difficultés et leur prolongation, seule la persévérance peut faire briller pour le musulman la lumière protectrice contre l'affolement et la guidance qui préserve du désespoir. C'est dire que la patience est une vertu indispensable pour le musulman dans sa vie et sa Foi.

Il doit fonder sur cette vertu et son oeuvre et ses espoirs, sans cela il ne serait pas sérieux. Il doit habituer son âme à supporter l'adversité sans lassitude, attendre les résultats même s'ils ne sont pas immédiats et faire face aux difficultés, quelles que soient leur gravité et leur poids, avec un cœur qui ne connaît pas de doute et un esprit qui ne fléchit pas devant les pesanteurs.Il doit rester confiant et ferme. Il ne doit pas paniquer devant une tempête qui apparaît à l'horizon, même si elle est suivie d'une deuxième puis d'une troisième. Il doit rester serein et avoir la certitude que les signes du dégagement de l'horizon finiront par arriver et que la sagesse exige d'attendre ces signes avec sérénité et certitude.
Allah a indiqué que les épreuves qui s'abattent sur les hommes sont inéluctables, pour qu'ils soient préparés à recevoir les difficultés attendues et afin qu'ils ne soient pas pris au dépourvu par les surprises et n'y fléchissent pas :

{Nous vous éprouverons certes afin de distinguer ceux d'entre vous qui luttent [pour la cause d'Allah] et qui endurent, et afin d'éprouver [faire apparaître] vos nouvelles.} [ Sourate 47 - verset 31 ]

Comme le dit le poète:
"Nous avons connu les nuits avant qu'elles ne nous éprouvent.
Quand elles nous ont attaqués, elles nous ont apporté un surplus de connaissances"
Nul doute que faire face aux événements avec clairvoyance et parfaite préparation est plus utile pour l'homme et profitable pour maîtriser ses affaires. Allah a dit :
{ Si vous êtes constants, si vous craignez Allah ; voilà vraiment les dispositions nécessaires
pour entreprendre les choses } [ Sourate 3 AI 'Imran - La Famille D' Imran - verset 186 ]

La Patience, ou constance (as-Subr), s'appuie sur deux réalités graves et fondamentales : la première se rapporte à la nature de la vie terrestre. En effet, Allah n'a pas fait de cette vie une demeure de récompense et d'installation définitive, mais plutôt une demeure d'épreuves et d'examens. Le temps que l'individu passe dans cette vie est rempli d'une série d'épreuves différentes que l'homme doit traverser. Elles sont si différentes qu'il peut être éprouvé par une chose et par son contraire, comme le fer qu'on épure par le feu avant de le jeter dans l'eau.
Le Prophète Soulaymân - Salomon - qui connaissait bien la nature de la vie pour en avoir reçu un immense pouvoir a dit :
{C'est un effet de la Grâce de mon Seigneur qui veut m'éprouver : Serai-je reconnaissant ou ingrat ? Celui qui est reconnaissant, l'est à son avantage ; quant à celui qui est ingrat, qu'il sache que mon Seigneur se suffit à Lui-même et qu'Il est Généreux} [Sourate 27 An-Naml - Les Fourmis - verset 40]

Les épreuves par les malheurs ont des causes inconnues. II convient d'envisager la situation des gens dans la vie comme une armée mobilisée pour le combat. II arrive dans ce cas qu'on assigne à une division la mission de combattre jusqu'à la mort pour sauver d'autres divisions.

Le sauvetage de celles-ci s'effectue pour les lancer dans de nouvelles batailles planifiées par le Commandement général en fonction des exigences de l'intérêt supérieur. Dans cette grande mêlée, on ne s'en tient pas à la valeur d'un individu particulier, car l'affaire est trop grande pour dépendre du sort d'un seul individu. De même, il arrive que le destin voue certaines personnes à des épreuves qui peuvent même conduire à leur fin.

C'est pourquoi l'individu n'a d'autre choix que de faire face aux épreuves qui arrivent avec patience et constance. Et comme la vie est une épreuve, nous devons consacrer nos efforts pour y réussir.

Mais les épreuves de la vie ne sont pas des mots qu'on écrit ou des paroles qu'on distribue. Ce sont des douleurs qui risquent d'envahir l'âme et de l'entraîner dans l'horreur et la frayeur. Ce sont des iniquités qui amènent certains peuples à se prendre pour des dieux et d'autres à mourir dans le martyr pour défendre leurs droits pillés. L'Histoire de la vie depuis le début du genre humain jusqu'à nos jours est malheureux ! Aussi, la vérité implique que l'individu parcourt son chemin dans la vie avec la certitude qu'il est semé d'embûches et d'épines.

Quant à l'autre réalité, elle se rapporte à la nature de la Foi. En effet, la Foi est un lien entre l'homme et Allah . Si les liens d'amitié entre les hommes ne valent que lorsqu'ils sont confirmés par la durée, les changements et les épreuves des événements successifs, la Foi doit voir elle aussi son lien se soumettre à l'épreuve pour révéler soit son authenticité soit sa fausseté.
Allah a dit :

{ Les hommes pensent-ils qu'on les laissera dire : "Nous Croyons !" Sans les éprouver ? Oui, Nous avons éprouvé ceux qui vécurent avant ceux-ci. Allah connaît parfaitement ceux qui disent la vérité et Il connaît les menteurs } [ Sourate 29 - versets 2 / 3 ]

Nul doute que la science d'Allah embrasse le fond et l'extérieur des choses et que cette épreuve n'apporte en soi rien de nouveau pour cette saisie divine qui embrasse les débuts et les fins. Toutefois, l'homme n'est pas tenu de rendre compte de ce que renferme la science d'Allah mais de sa propre oeuvre. Aussi, si certains pécheurs nieront leurs fautes, comment peut-on les confondre si ce n'est en amenant leurs propres membres à témoigner contre eux ?

Allah a dit à leur sujet :
{ Il n'y aura pas de bonheur pour les injustes : Nous les réunirons tous, un jour, puis Nous dirons aux polythéistes : Où sont donc ceux que vous considériez comme les associés d'Allah ? Dans leur égarement, ils ne pourront alors que dire : Par Allah, notre Seigneur ! Nous n'étions pas polythéistes ! Vois comment ils mentent à leur propre détriment : leurs inventions ont disparu loin d'eux } [Sourate 7 - versets 22 - 24 ]

Comment peut-on se contenter de les juger en fonction de la science qu'Allah en a d'eux ? La justice divine ne les juge que selon leurs actes en leur prouvant à eux et aux autres leur corruption et les méfaits de leurs agissements.

La patience se fonde sur ces deux réalités. C'est au nom de celles-ci que la religion réclame la persévérance. Mais l'homme, qui néglige par habitude les réalités, feint la surprise quand il fait face aux difficultés, s'épouvante des douleurs quand elles l'atteignent et tire de sa nature peureuse suffisamment d'hostilité pour détester la patience et lui trouver un goût amer.

Ainsi, lorsqu'il est gêné par quelque chose, ou lorsqu'il subit une catastrophe, la terre toute entière se rétrécit pour lui et les jours, quelle que soit leur longueur, lui deviennent insupportables. Aussi, il tente de se sortir de sa situation dans un temps record, en un clin d'oeil. Mais c'est une tentative rarement concluante, car elle est contre la nature de la Foi et de la vie.

C'est pourquoi il convient mieux que le musulman s'exerce à savoir attendre.
Allah a dit :

{ L'homme a été créé d'impatience ; mais je vais vous montrer Mes signes ne Me demandez donc pas de Me hâter } [ Sourate 21 Al- Anbiya - Les Prophètes - verset 37 ]

Il est dit également dans le hadîth :
"Celui qui persévère Allah lui donne la patience. Et aucun homme n'a reçu de meilleur et de plus large don que la patience" [ Rapporté par Al-Bukhârî ]

La patience (as-sabr) fait partie des signes de grandeur et de perfection, et des preuves attestant la domination de l'âme sur ce qui l'entoure. C'est pourquoi, d'ailleurs, as-Sabûr - Le Persévérant - est l'un des plus Beaux Noms d'Allah. Car Il prend du temps, ne se hâte pas et retarde la punition lorsque les gens se hâtent à commettre un péché. II déploie Ses décrets pour agir sur des siècles non dans le cadre étroit d'une vie, pour agir dans la vaste durée du temps non dans les limites des désirs passionnés et des émotions suscitées :

{ Ils te demandent de hâter le châtiment ; mais Allah ne manque jamais à Sa promesse. Un seul jour, pour Allah, est en vérité comme mille ans d'après votre manière de compter }
[ Sourate 22 Al-Hadj - Le Pèlerinage - verset 47 ]

La patience est un constituant de l'homme mûr et de l'héroïsme sûr, car les poids de la vie ne peuvent être supportés par les faibles. Du reste, quand un individu désire faire transporter ses biens lourds, il ne loue pas le service d'enfants, de malades ou des faiblards mais choisit des hommes de forte constitution, aux bras solides. Il en va de même de la vie, ses grandes tâches ne sont assumées et améliorées que par des géants et des héros trempés dans la patience. Voilà pourquoi la part des chefs en matière de patience et d'épreuves n'a d'égal que leurs aptitudes et les œuvres qu'ils accomplissent.

On a interrogé l'Envoyé d'Allah :
"Quels sont les hommes les plus éprouvés ? Et il a répondu : "Les Prophètes puis les hommes exemplaires et ainsi de suite... Les hommes sont éprouvés en fonction de l'ampleur de leur Foi. Ainsi, celui qui a une Foi ferme aura des épreuves plus dures, et celui qui a une foi faible aura des épreuves plus légères. Et l'homme subit un grand nombre d'épreuves, Jusqu'à ce qu'il parcoure la terre sans avoir de fautes" [ Rapporté par Ibn Hibbân ]

Ainsi, la diversité des parts des hommes dans les épreuves, les gènes et les grands soucis dépendent de leur capacité à les supporter et de leur fermeté dans l'adversité.
C'est la marque de grandeur qui a inspiré à un grand chef américain de dire : "Ne demande pas à Dieu d'alléger ta charge mais demande à Dieu de renforcer ton dos". L'allégement de la charge, l'oisiveté et l'insouciance sont des qualités qui peuvent être aisément à la portée des enfants, mais les préoccupations de l'existence, les soucis du devoir, les armatures du combat et la poursuite de l'action relèvent des caractères de ceux qui luttent et construisent dans la vie.

C'est dire que l'homme qui reste chez lui ne s'expose pas à la poussière du chemin et le soldat en fuite ne risque pas de se frotter aux armes. Quant à ceux qui se lancent dans la bataille de la vie, ils seront touchés par ses éclats, atteints par ses coups et seront éprouvés par la fatigue et l'épuisement. Voilà pourquoi l'Islam honore ceux qui font face aux épreuves de la vie et compatit avec ceux qui en sont éprouvés d'une compassion qui apaise leurs esprits et atténue leurs douleurs.

"Le croyant est comme un bouquet de plantes exposé au vent qui tantôt le défit et tantôt le coiffe jusqu'à ce qu'arrive sort terme. Et le mécréant est comme un cèdre blotti sur lui-même que rien n'atteint jusqu'à ce qu'il soit déraciné d'un seul coup" [ Rapporté par Muslim ]

Ainsi, le croyant s'attaquant à la vie est une cible de ses grandes difficultés, et l'incapable fuyant la vie que peut-il risquer ? Voilà le secret de ces Paroles de l'Envoyé d'Allah :
"Quand Allah veut du bien pour un homme Il l'éprouve durement" [ Rapporté par AI-Bukhâri ]

Il a dit aussi :
"Lorsqu'Allah aime un peuple, Il l'éprouve. Celui qui y consent recevra l'agrément et celui qui se révolte recevra le courroux" [ Rapporté par At-Tirmidhî ]

Donc celui qui s'expose aux douleurs de la vie, tantôt il les repousse et tantôt elles le repoussent, il a, auprès d'Allah , des degrés plus élevés que le défaitiste, blotti au loin qui ne craint rien et que rien ne craint.

Quant à ce qu'Allah garde comme rétribution pour ces éprouvés et patients, cela dépasse ce qu'Il garde pour les autres formes d'adoration :

"Au Jour de la Résurrection, quand on procédera à la rétribution des hommes éprouvés, les gens qui furent épargnés (dans la vie) auraient souhaité qu'on ait coupé leurs peaux avec des ciseaux'' [Rapporté par At-Tirmidhî]

Mais, le plus étrange, c'est que certaines personnes conçoivent que l'Islam glorifie les douleurs pour elles-mêmes et honore les souffrances et les maladies parce qu'elles méritent d'être honorées et affectionnées.
Or, cela est une grave une faute. En effet, Anas Ibn Mâlik rapporte ceci :
"Ayant vu un homme très âgé qui marchait difficilement on s'appuyant sur ses deux fils, l'Envové d'Allah a demandé. - Qu'a-t-il celui-là ? On lui a dit : Il a fait le vœu de marcher ! L’Envoyé d'Allah a dit alors : Allah n'a pas besoin de la punition que cet homme s'est infligée. Et il lui ordonné d'enfourcher une monture [ Rapporté par AI-Bukhâri ]

De même, Ibn `Abbâs rapporte ceci :
"La soeur de 'Uqbu ayant fait voeu d’effectuer le Pèlerinage à pied, son frère alla voir l'Envoyé d'Allah et l’informa que sa soeur ne pouvait pas supporter cela. L'Envoyé d'Allah lui dit : Allah n'a nul besoin de la marche à pied de ta soeur ! Qu'elle enfourche une monture et qu'elle expie son voeu en donnant une bête" [ Rapporté par Abû Dâwud ]

Allah a dit :

{ Pourquoi Allah vous infligerait-il un châtiment, si vous êtes reconnaissants et si vous croyez ? } [Sourate 4 An-Nissa - Les Femmes - verset -147]

En fait, l'Islam loue chez les gens exposés aux épreuves et aux difficultés leur fermeté et leur certitude inébranlable. En leur rappelant leur souffrances et leurs difficultés, il les mentionne pour ce qu'elles renferment comme épreuves qu'on doit traverser avec force et confiance, non avec nonchalance et emportement contre le destin.

On rapporte que l'Envoyé d'Allah en entrant chez une femme malade la trouva en train de maudire le mal et d'injurier la fièvre. Réprouvant son attitude, il lui dit avec compassion :
"Elle ( c'est-à-dire la fïèvre) élimine les fautes du fils d'Adam comme le soufflet élimine la rouille" [ Rapporté par Muslim

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La patience dans les épreuves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portail pour vous aider dans les épreuves de culture gé
» Les preuves du voyage dans le temps
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
projet association musulman2france.fr :: Cliquez sur ICIpour appartenir au groupe de votre choix. :: (¯`·..-> la vraie religion .. <-..·´¯) :: Islam,-
Sauter vers: